[blanc]1990[/blanc]

Après être resté exposé plus de quarante ans au Maryhill Museum in Goldendale, Washington, Stanley Garfinkle et Susan Train directrice de Vogue à Paris, prennent l’initiative de remonter « Le Théâtre de la Mode » tel qu’il le fut en 1945. Après un magnifique travail de restauration des mannequins d’origine, il revient, en mai, au Musée des Arts Décoratifs, Pavillon de Marsan, au Louvre, puis, en décembre, au Metropolitan Museum of Art in New York. Beaurepaire reconstituera son décor de 1945.

Après la série des planètes, toujours dans un travail de précision à l’encre, il voyage vers d’autres formes, élaborent d’autres structures architecturées dans lesquelles la lumière et le feu irradient.

[blanc]1991[/blanc]

Yojhi Yamamoto qui a apprécié le « Théâtre de la Mode » de Beaurepaire au Pavillon de Marsan, l’année d’avant, le sollicite alors pour créer dans la Cour Carrée du Louvre, le décor de colonnes et de drapés qui serviront de cadre à la présentation de sa nouvelle collection Haute Couture.

Au printemps, le British Imperial War Museum de Londres, accueille à son tour le « Théâtre de la Mode ».

[blanc]1992[/blanc]

Le neveu de Frederik Ashton le contacte, avec l’intention de reprendre la chorégraphie du « Scènes de Ballet » de 1948 pour le Ballet National Néerlandais à Amsterdam. Beaurepaire dessine de nouveaux décors mais conserve les costumes de la création au Covent Garden.

Disparition de Marie-Josèphe Navarre, mère de l’artiste, de son amie de toujours, Mademoiselle Arletty et de Marlène Dietrich.

Délaisse l’encre pour la peinture à l’huile de la rigoureuse maison Lefebvre-Foinet, et donne jour à des tableaux très construits, incandescents, mystérieux où la lumière et le feu éclatent… Tous ces deuils n’y sont pas étrangers.

[blanc]1995[/blanc]

Nouvelle production de « Scènes de Ballet » à l’Opéra de Nice, pour laquelle Beaurepaire dessinera un nouveau décor et de nouveaux costumes.

[blanc]1999[/blanc]

Croquis et huile de Fenêtres ouvertes sur la mer, le ciel et les éléments…

Exposition Collective, « Petites Baies et Grandes Fenêtres » Galerie d’Art du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, Aix-en-Provence. Avec Alechinsky, Armand, Balthus, Bonnard, Cartier-Bresson, Chagall, Dufy, Vieira Da Silva…

Rencontre Raphaël Remiatte, conteur, qui deviendra son garçon d’atelier mais surtout un témoin privilégié de la vie du peintre qu’il va photographier et filmer au jour le jour.

© André Beaurepaire - Tous droits réservés